Des primes …

de vraies déprimes
vendredi 24 juin 2022
par  F.D.
popularité : 10%

<imgge1.png ; ; ; ; ; ; ; ; ;|center> Des primes …

de dupes …

… de vraies déprimes !

Depuis quelques années, nous assistons à une nouvelle “méthode managériale“ ministérielle de résolution de conflits.

Dès que des voix de blouses blanches se lèvent et s’organisent, la réponse du gouvernement semble identique : LA PRIME !

Tu trimes aux urgences => 100 balles

T’es aide-soignante en gériatrie, en SSR ou en EHPAD => 100 balles

Tu bosses en pédiatrie => 100 balles

T’es infirmière en Soins Intensifs => 100 balles

T’es Sage-femmes mais tu fais “plus la sage“ => 200 balles

Tu galères en Réa => 100 balles

A savoir que si tu bosses pas dans le “bon“ service, avec le “bon“ statut ou s’il te manque l’un des“99 critères“exigés => t’auras QUE DALLE !

Notre analyse :

=> La multiplicité des primes comme moyen de calmer la rébellion démontre s’il le fallait quenous sommes touteset tous, sous-payé.e.s

=> Les primes ne sont que des pansements sur des jambes de bois. Elles créent la zizanie entre collègues etne règlent aucun problème de fond(ex des aide-soignantes en service de SI qui ne touchent pas la prime SI)

=>La non-résignation, le mouvement social,la lutte, font bouger les lignes.La multiplicité de ces primes accordées le montre et le démontre.

=> Certains personnels malgré une mobilisation historique, dans lemédico-social et le social, n’ont toujours rien obtenu,pas même les 183 euros !

La lutte doit donc continuer pour des conditions de travail améliorées, une meilleure maîtrise des plannings, des salaires décents, et un service public de santé à la hauteur des enjeux.

Ensemble on estplus fort !

Syndiquez-vous, rejoignez SUD et soyons FORTS !



Documents joints

PDF - 564.8 ko