DECLARATION INTERSYNDICALE SUD, CGT, FO et CFDT, CNPN 66 - 29 novembre 2017

vendredi 1er décembre 2017
popularité : 2%

Les organisations syndicales CFDT, CGT, FO et SUD alertent l’organisation syndicale patronale NEXEM des conséquences de l’article 50 du PLFSS 2018 sur l’avenir du secteur social et médico-social en rappelant la déclaration intersyndicale du 20 novembre 2017 qui réunit l’ensemble des organisations syndicales du secteur autour de la même revendication : le retrait de l’article 50 du PLFSS 2018.
Elles interpellent le syndicat employeur NEXEM sur ses responsabilités en tant que signataire de la Convention Collective, et lui demandent de s’engager fermement pour le respect de l’application de tous les droits conventionnels.
Dans la même dynamique, il est primordial d’aboutir à un avenant conventionnel fixant le salaire de base en intégrant dans la CCN 66 les différentes primes, indemnités et congés supplémentaires, de façon à ce qu’il ne puisse pas lui être dérogé par accord d’entreprise, cela afin d’éviter le dumping social qu’encouragerait inévitablement l’application de l’article 50 du PLFSS 2018 si celui-ci était voté en l’état.
De plus, des dérogations à ces garanties collectives ne feraient que détériorer les conditions de travail déjà fortement dégradées des salariés de la CCN 66, comme l’attestent les indicateurs QVT ou les résultats du régime de prévoyance.
Ne pas agir pour la sauvegarde de ces garanties collectives serait vécu comme un manque total de reconnaissance de la part des professionnels du secteur. Reconnaissance dont ceux-ci manquent déjà cruellement. »



Documents joints

PDF - 460.2 ko