Imposons ensemble nos revendications lors des négociations annuelles sur les salaires

mercredi 29 novembre 2017
popularité : 2%

Depuis les ordonnances Macron, les négociations sur les salaires ne se traitent plus au niveau de la convention collective à Paris mais au niveau de l’Association au siège à Lyon.
La direction générale ne pourra plus se cacher derrière des positions nationales car les décisions se prendront dans l’entreprise. Cela signifie que le directeur général devra rendre des comptes directement aux salarié-es.

Depuis 20 ans, nos salaires ont augmenté en moyenne de 0,02 centimes de la valeur du point par an.

Entre 2014 et 2017, l’Adapei 69 a cependant réalisé d’importantes économies à hauteur de 4,4 millions liées à des exonérations de cotisations familiales (626 000€), des allègements Fillon (2,12 millions) et au Crédit d’Impôts et Taxe sur le Salaire (CICE du secteur associatif) de 1,2 à 1,5 millions.
De l’argent l’Adapei 69 en a mais refuse de le redistribuer aux salarié-es sous la forme d’une indemnité compensatrice de salaires.
Même si le CITS est supprimé en 2019, il sera remplacé par des allègements de cotisations patronales qui multiplieront jusqu’à 3 fois plus les économies réalisées aujourd’hui sur les cotisations prises sur nos salaires.
Dès 2018, le gouvernement va une fois encore baisser les cotisations salariales ce qui aura pour effet d’augmenter le salaire net mais va réduire d’autant la part socialisée qui alimente le budget de la protection sociale : sécurité sociale, chômage, retraite…
Cette mesure va impacter les remboursements de la sécurité sociale et nous obligera à payer de plus en plus cher la complémentaire santé voire souscrire à des sur complémentaires.
Exiger de l’employeur à reverser ces économies sous forme de salaire c’est à nouveau alimenter le budget de la sécurité sociale dont une partie de l’argent représente la dotation des établissements du secteur médico-social, donc nos établissements.
La délégation SUD portera prioritairement cette revendication sur la hausse des salaires lors de la réunion de négociation du 27 Novembre 2017 prévu sur ce thème auprès de la direction générale.

SUD appelle à la grève et la mobilisation de l’ensemble des salariés le 27 Novembre devant le siège à 9h30 pour créer un rapport de force et faire céder la direction générale.

ENSEMBLE syndiqué-es, non syndiqué-es pour l’augmentation significative de nos salaires



Documents joints

PDF - 71.8 ko